> artetpedagogie.com

Quatre lieux sous inventaire

Exposé en 1994

Quatre pièces domestiques. Banales. Austères. Usuelles. Inoccupées.
Quotidiennes. Habituelles.
Exceptionnelles.
La salle de travail
La salle de bain
La chambre intime
La chambre commune.
Etat des lieux minutieux. Actes notariés, écrits, inscrits, transcrits au crayon ou à la pierre noire sur l’humble feuille blanche du registre, par fragments, cellules, angles, lunettes. Pages dictées par le langage du cœur. Lire ces rapports graphiques comme les parcelles d’une géographie secrète, les morceaux d’un tendre puzzle, rivés à l’âme.
Travail lent de démontage où le temps est à l’œuvre. Le temps qui passe. Le temps du regard. Le temps de l’acte. Le temps d’arrêt. Entre oubli et souvenir.

Reconstruction obligée. Ailleurs. Sur une autre page, un espace pictural et mental transfiguré. Le monde du silence s’anime : les humbles parties échappées de leur cadre occupent une position magnifiée par ce nouvel écran. Imposant par le format, puissant par la composition, sonore par la palette, généreux par le métier. Après la partition instrumentale du soliste, s’exalte une musique symphonique sur le mode majeur.(Louis Richardeau)